Tarot Aztèque : quelle différence avec d’autres tarots ?

À la différence de la cartomancie, la tarologie permet de faire une prédiction du futur et de l’avenir à partir d’une carte de tarot divinatoire. Il existe différents types de tarots, à savoir le tarot égyptien, le taro tzigane, le tarot persan et le tarot aztèque et bien d’autres encore. 

Tarot aztèque : quelle différence avec d’autres tarots ?

La première différence se trouve au niveau du nombre de cartes utilisées pour une séance de divination. En effet, la carte aztèque possède 52 cartes dont 3 groupements sont très importants, tandis que le tarot égyptien en possède 24 cartes dont 21 sont très significatives. La particularité de ce type de tarot, c’est la polyvalence, car il touche plusieurs domaines communs que sont la numérologie, l’astrologie et la pratique de la visualisation. Le champ d’application du tarot Égyptien est l’utilisation du symbole ésotérique sous l’influence de l’hiéroglyphe. Il dispose trois tirages de cartes, à savoir le tirage du cartouche, le tirage de la croix de vie et le tirage de la pyramide. Les pratiquants devront une bonne concentration infaillible. Le tarot tzigane est le plus ancien des tarots divinatoires. Sous un autre nom, on parle de nomade ou de chamans. L’art de la divination est fonction de la nature. Par ailleurs, le Tarot Persan est plus axé sur l’affectivité, les relations passionnelles, l’amour en un mot. L’arcane se divise en trois parties : intermédiaire, mineur et majeur. 

Tarot aztèque : en quoi consiste-t-il ? 

Pendant la séance de divination, le concept du jeu consiste à tirer trois cartes dont les deux premières permettent de répondre aux questions du chemin de la vie, le futur. Tandis que la dernière carte indique la marraine ou, comme tout le monde le sait, l’ange gardien ou un guide, qui sert à accompagner le demandeur à surpasser un événement qui aura bientôt lieu. Outre la marraine, le voyant a pour rôle de lui donner conseil pour la réussite de l’avenir. 

L’origine du tarot aztèque 

Vers le XVIe siècle, dans la vallée centrale du Mexique que le tarot aztèque a trouvée l’origine. Malgré la disparition de ce petit village amérindien suite au déploiement massif des colons européens, la pratique a gardé l’existence. Il contient 52 lames qui sont symbolisées par le signe de la nature, de l’astre et des animaux. L’interrogation se fait aux besoins en termes de santé, de vie personnelle ou sentimentale, d’une situation familiale et en milieu professionnel. Parmi les 52 lames, il existe trois sections de cartes. En effet, les 20 premières cartes sont axées sur les horoscopes aztèques et les 13 cartes parlent du futur ou d’un événement à venir et les restes de carte concernent les relations avec les personnes et la vie au quotidien.

Cartomancie : comment connaître l’avenir avec les cartes ?
Tarot Egyptien : signification des 25 lames