Tarot Egyptien : signification des 25 lames

L’art divinatoire Égyptien est inspiré de la mythologie Antique. Étant parmi les tarots les plus anciens, il est peut-être à l’origine de ce qui se fait actuellement en matière de cartomancie. Cependant, il faut plonger loin dans son domaine pour comprendre ses secrets.

Le tarot Égyptien : c’est quoi ?

Le tarot Égyptien est un moyen de lire l’avenir. Il fonctionne en utilisant des cartes illustrées de dessins et de divinités égyptiennes. Ainsi, pour faire face à ce type de tarologie, le cartomancien demande au consultant de formuler sa question. Ensuite, il bat les cartes et choisit la manière dont il va effectuer son jeu. En effet, il existe 3 techniques de tirage : en ligne, en croix ou en pyramide. Puis, c’est à votre tour de sélectionner une lame négative en premier lieu, suivi d’une lame positive. Chaque carte que vous jouez possède leurs propres significations. Il vous est possible de les connaître toutes et de pratiquer la méthode de tirage cartouche afin de l’utiliser tous les jours.

Les cartes positives et négatives

Les cartes majeures représentent des dieux égyptiens. Les lames mineures se caractérisent par des emblèmes. Le côté positif comprend 7 badges. Osiris apporte le renouveau, Isis symbolise le courage, Bastet évoque le bonheur, le Scarabée suggère les aventures, le Nil annonce des événements joyeux, Hathor reflète la compréhension de son prochain et Horus accorde la gratitude et la reconnaissance. Les cartes négatives incarnent des dieux obscurs. Sekhmet révèle la colère, Anubis correspond à une fin triste et Seth signifie l’attaque par un adversaire. Ensuite, la carte Barque constitue les effets néfastes du passé, Min traduit un univers de dispute, Bes renseigne sur les problèmes qui vont entraver la route et le Miroir invoque la malchance. 

Les cartes neutres, le destin et la lame 25

Ces cartes restantes se composent de 11 lames. Parmi celles qui sont neutres figure Néfertiti. Sa signification est ambigüe. Soit elle explique l’emprise d’une femme, soit elle annonce un conflit. Akhenaton procède de la même manière en représentant un homme. Thot décide si les affaires vont marcher ou si une autre situation périlleuse est en vue. Papyrus apporte de nouvelles idées, Obélisque du courage, Lotus les efforts et Imhotep l’administration en bonne voie. Quant aux trois cartes du destin, la Pyramide apporte le changement matériel, Râ une abondance financière et le Sphinx exprime une réorientation de la mentalité. La dernière lame qui est la croix de vie ou appelé aussi Ankh, transporte la liberté dans toutes ses formes. Elle protège et annule ce qui est négatif.

Tarot Aztèque : quelle différence avec d’autres tarots ?
Cartomancie : comment connaître l’avenir avec les cartes ?